Faire vivre la langue française et les cultures francophones en Pologne

Numer JOwS: 
str. 34

Chaque année, francophones et francophiles du monde entier se donnent rendez-vous le 20 mars pour célébrer ensemble la journée internationale de la Francophonie.

Pobierz artykuł w pliku PDF

Le 20 mars, c’est la date anniversaire de la création (en 1970, à Niamey, au Niger) des institutions de la Francophonie intergouvernementale avec d’abord l’Agence de coopération culturelle et technique devenue depuis l’Organisation internationale de la Francophonie, dont la Pologne est depuis 1997, l’un des membres observateurs.

C’est une belle occasion de fêter la langue française, mais aussi la richesse et la diversité culturelle des pays qui l’ont en partage.

En 2013, une quinzaine de centres culturels et d’ambassades membres de la Francophonie proposeront un programme culturel commun, invitation à la découverte de musiques, de films, de textes et de saveurs venus des quatre coins du monde. Cette programmation, dans laquelle seront impliqués les principaux acteurs culturels des grandes villes et régions polonaises, les deux antennes de l’Institut Français de Pologne, Varsovie et Cracovie, les Alliances françaises et de nombreux établissements scolaires, est consultable sur le site de la Fête de la francophonie 2013.

La fête de la Francophonie, c’est l’affaire de tous ceux qui au quotidien la promeuvent, la diffusent et la pratiquent, les chefs d’établissements scolaires, les professeurs de français mais aussi les élèves et les étudiants qui consacrent une partie de leur temps libre à monter des spectacles,  préparer et participer à des concours où ils démontrent la pluralité de leurs talents et la passion qui les anime pour la langue et les cultures francophones.

Les rendez-vous organisés autour du 20 mars, sont tout particulièrement riches, même s’il se trouve aussi beaucoup d’autres occasions dans l’année pour faire vivre la francophonie et la diversité linguistique et culturelle.

Parmi les festivals et concours qui mobilisent le plus grand nombre de participants, citons les Olympiades de Français (la finale aura lieu le samedi 16 mars 2013 à Poznan), les festivals de théâtre de Koszalin, Bydgoszcz, Torun, Varsovie, le festival de courts-métrages francophones de Zielona Gora, les concours de chanson française de Czestochowa, Cracovie, Lodz,  Lublin, Radziejow, les Journées de la langue et de la culture françaises de Sosnowiec, Tarnow et Wrzenia, le « printemps français » de Bialystok et  bien d’autres encore ...

De la salle de spectacle à la salle de classe

Les artistes qui se produiront en mars/avril 2013 dans le cadre de la Francophonie sur les scènes de Cracovie, Lodz, Poznan, Szczecin, Varsovie, Wroclaw  iront dans les classes, à la rencontre des élèves :

Artur H, sorcier (en)chanteur et son spectacle nourri des poèmes d’auteurs des Caraïbes (Dany Laferrière, Glissant, Aimé Césaire…), Mama Rosin, sacré meilleur groupe (suisse) du monde par le journal Les Inrockuptibles, Cloé Du Trèfle, jeune révélation Belge, Jean-Pierre Bérubé, auteur, compositeur interprète Québécois....

Le cinéma, un axe fort des rendez-vous 2013

Le film de Bertrand Tavernier, La Princesse de Montpensier (2010), sera diffusé en mars dans la plupart des  établissements bilingues francophones. Les enseignants auront à leur disposition un dossier pédagogique complet qui les aidera à sélectionner et analyser les scènes clés du film.

D’autres ressources sont disponibles sur la plateforme IFCinéma qui offre environ deux cent films en langue française, parmi lesquels quelques grands classiques du cinéma français, mais aussi des films récents venus de tout le monde francophone. Tous ces films sont accessibles via des codes d’accès, pour des projections non-commerciales.

MyFrenchFilmFestival.com, festival de films français en ligne, était accessible du 17 janvier au 17 février 2013 à tous les francophones et francophiles de Pologne et du monde entier. Après deux semaines de mise en ligne, ce festival qui offrait une vingtaine de films français contemporains, comptait déjà plus de 300 000 visiteurs /spectateurs en Pologne.